1932, l’elefante e il colle perduto

Immagine: 
M. BAROSSO, «Elefante preistorico fra sabbie marine rinvenuto per lo scavo per la Via dei Colli (Via dell’Impero). Impressione dal vero», matita e acquerello su carta (24 maggio 1932) Museo di Roma, Gabinetto delle Stampe, MR 2497 (© Roma - Sovrintendenza Capitolina ai Beni Culturali - Museo di Roma)
08/04/2022 - 05/03/2023
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali

Une sélection d'une centaine de pièces, dont des objets archéologiques, des dessins graphiques, des objets d'art et des vidéos, certaines exposées pour la première fois, présente l'histoire de la Velia perdue et de "son" éléphant. Prolongé jusqu'au 5 mars 2023

90 ans après leur découverte, les restes fossiles d'un éléphant (Elephas antiquus) trouvés au pied de la colline de Velia ont été restaurés. Le projet a été l'occasion de présenter un ensemble d'œuvres qui mettent en évidence un secteur de la région archéologique principale qui a été bouleversé par les destructions et les transformations urbaines des années 30. Une centaine de ces œuvres, dont des pièces archéologiques, des projets graphiques et des œuvres d'art, toutes en provenance des collections Capitoline, dont certaines ont été identifiées lors de recherches récentes et sont montrées au public pour la première fois, composent cette exposition.

En deux ans seulement, entre 1931 et 1932, une colline, la Velia, qui s'étendait entre les collines de l'Oppio et les contreforts du Palatino, séparant la zone des Fori Imperiali du Colosseo, a été excavée dans le cœur de Rome. Le projet a répondu à la nécessité de connecter piazza Venezia, via Cavour et les nouveaux quartiers de Celio et Esquilino, et a également permis la construction d'une route monumentale et panoramique de piazza Venezia au Colosseo. Il s'agissait d'une promenade unique flanquée des monuments de la ville ancienne, en cours de restauration après la démolition du quartier Alessandrino, en cours depuis 1924.

La nouvelle artère, qui prend le nom de Via dell'Impero (aujourd'hui Via dei Fori Imperiali), est inaugurée le 28 octobre 1932 à l'occasion de la célébration du dixième anniversaire de la Marcia su Rome, et devient à partir de ce moment un lieu privilégié pour les défilés et les rituels du gouvernement.
Le prix payé par le patrimoine artistique et archéologique a été très élevé. Cela a commencé par la destruction presque totale du jardin de la Villa Rivaldi, qui s'étendait sur le sommet de la colline jusqu'à l'arrière de la Basilica di Massenzio. La stratification archéologique a ensuite été détériorée, qui s'est révélée très riche en vestiges romains, notamment les restes d'une domus avec des fresques bien conservées et de nombreuses statues.
Mais la découverte la plus surprenante a été celle du 20 mai 1932, lorsque de nombreux restes de faune fossilisée ont été découverts, dont le crâne et la défense d'un éléphant Elephas (Palaeoloxodon) antiquus est la plus célèbre. La nouvelle a été immédiatement relayée par la presse. Antonio Muñoz, directeur du Xe département des antiquités et des beaux-arts du Governatorato di Roma et superviseur des travaux, a écrit qu'"ici, sous la colline de Velia, se trouvait le jardin zoologique de la Rome préhistorique". Les opérations de récupération furent menées avec une grande rapidité : l'éléphant, retiré à la hâte, fut ensuite transporté à l'Antiquarium Comunale del Celio, "où il fut oublié", comme l'écrira plus tard Antonio Cederna.

L'exposition se compose de quatre sections dans lesquelles sont illustrées, dans un voyage dans le temps, les étapes les plus importantes de cette histoire : les travaux de construction avec les projets de disposition architecturale et la manière dont le matériel archéologique trouvé a été collecté ; le complexe monumental de Villa Rivaldi, qui a été fortement altéré par les travaux ; les traces d'une riche domus qui a été utilisée pendant longtemps à l'époque impériale ; la découverte des restes d'Elephas antiquus.

À côté des découvertes archéologiques, des dessins graphiques et des objets d'art, l'exposition présente également des films d'époque provenant des archives de l'Istituto Luce et une vidéo avec des images provenant des archives de la Sovrintendenza Capitolina, qui permettent d'approfondir les thèmes abordés dans l'exposition.

La première section évoque les travaux de terrassement de Velia, en soulignant deux aspects de ce chantier urbain de vaste dimension : la découverte, sans les critères scientifiques, d'innombrables pièces archéologiques, et l'aménagement architectural de l'entaille dans la colline en vue de l'ouverture de la Via dell'Impero.
Le premier aspect est présenté dans l'exposition à travers une sélection de matériaux archéologiques trouvés lors des travaux de terrassement, datant de l'époque antique à l'époque moderne. Leur disposition apparemment aléatoire vise à donner une idée de la manière dont les matériaux ont été récupérés, collectés sans distinction du contexte dans lequel ils ont été trouvés, et leur stockage dans des caisses, qui ont ensuite été accumulées dans les entrepôts municipaux. En revanche, certains dessins et projets pour le mur de soutènement du jardin de la Villa Rivaldi, élaborés par Antonio Muñoz et ses collaborateurs, font référence au second aspect. En partie inédits, les dessins montrent la variété des solutions imaginées.

La deuxième section est consacrée au jardin de la Villa Rivaldi, une splendide résidence construite au sommet de la Velia par Monseigneur Eurialo Silvestri à partir de 1542. Après être passée entre les mains de différents propriétaires, la villa est vendue en 1660 par le cardinal Carlo Pio de Savoie au Conservatorio delle Zitelle Mendicanti, une institution destinée à accueillir et à éduquer les jeunes filles abandonnées. À la veille de la démolition de la Velia, le governatorato di Roma a commissionné Maria Barosso et Odoardo Ferretti pour peindre quelques vues du jardin de la villa, qui allait bientôt être détruite.
Cette initiative s'inscrit dans une pratique répandue à l'époque : on pensait que la peinture était plus apte que la photographie - considérée comme une simple méthode mécanique de reproduction des images - à transmettre la ferveur du travail en cours ou à documenter de manière appropriée les fréquentes découvertes d'antiquités. Les tableaux exposés dans cette salle sont le fruit de ce travail.

La troisième section est réservée à la décoration picturale du cryptoportique d'une grande domus de la période romaine impériale interceptée par les travaux de terrassement, dont les structures imposantes ont été complètement détruites. Le complexe comprenait deux niveaux, le niveau inférieur avec un cryptoportique et un nymphée ; le niveau supérieur avait une cour rectangulaire à portique. La décoration se compose de deux phases picturales distinctes, l'une datant de la fin du premier au début du deuxième siècle de notre ère, l'autre de la fin du deuxième au début du troisième siècle de notre ère, reproduites par Ferretti dans des aquarelles dont certaines sont présentées dans l'exposition. Quatre fragments de fresques, récupérés avant la démolition des structures, sont présentés au public pour la première fois. Ils représentent des personnages et des animaux qui décoraient les carrés dans lesquels les murs étaient divisés pendant la deuxième phase picturale.

Enfin, la quatrième section présente les restes du crâne et de la défense gauche (tusk) de l'ancien éléphant Elephas (Palaeoloxodon) antiquus, trouvés dans la strate géologique à environ 11 mètres du sommet de la colline. Trois aquarelles de Barosso et une huile de Ferretti emmènent le spectateur dans les phases d'ouverture de la coupe de Velia, avec la première apparition du Colosseo, la découverte des restes du crâne et de la défense de l'éléphant qui se trouvent sur le chemin de la Via dell'Impero et, enfin, la majestueuse stratification géologique mise en évidence par l'avancement des travaux.

Information

Lieu
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
Horaire

Du 8 avril au 24 mai 2022, Prolongé jusqu'au 5 mars 2023
Tous les jours 9.30-19.30
Dernière entrée une heure avant la fermeture
Fermé: 1 Mai, 25 Décembre, 1er janvier

Avant de planifier la visite, CONSULTEZ LA PAGE DES AVIS

Billet d'entrée

L'accès à l'exposition est accordé aux titulaires du billet selon les tarifs en vigueur
Accès gratuit avec la MIC card 

Information

060608 tous les jours de 9h à 19h

Promu par
Roma Culture, Sovrintendenza Capitolina ai Beni Culturali

Édité par
Sovrintendenza Capitolina (Claudio Parisi Presicce, Nicoletta Bernacchio, Isabella Damiani, Stefania Fogagnolo, Massimiliano Munzi), avec la collaboration des Archivio Luce

Organisation
Zètema Progetto Cultura

Typologie
Exposition|Archéologie, Exposition|Documentaire
Commissaire
Sovrintendenza Capitolina (Claudio Parisi Presicce, Nicoletta Bernacchio, Isabella Damiani, Stefania Fogagnolo, Massimiliano Munzi), con la collaborazione dell’Archivio Luce

Salle de presse

Eventi correlati

20221017
1011620
1932, l’elefante e il colle perduto
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
17/10/2022 - 05/03/2023
Didactique pour les écoles
20221017
1011619
1932, l’elefante e il colle perduto
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
17/10/2022 - 05/03/2023
Didactique pour les écoles
20221214
1011660
M. BAROSSO, «Durante i lavori per Via dell’Impero. Dal taglio della Velia si scopre in fondo il Colosseo», matita e acquerello su carta (14-15 maggio 1932). Roma, Museo di Roma, Gabinetto delle Stampe
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
14/12/2022
Didactique pour tous
20221109
1011659
Affresco con figura femminile, forse una menade, dalla domus di Villa Rivaldi (foto Antiquarium, Sovrintendenza Capitolina)
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
09/11/2022
Didactique pour tous
20221119
1011579
Musei in Musica 2022
Musei in Comune
19/11/2022
Evénement|Evénements
20221020
1011415
M. BAROSSO, “Portale negli orti del cardinal Carpi poche ore prima della demolizione”
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
20/10/2022
Didactique pour tous
20221005
1011414
O. FERRETTI,Villa Rivaldi. Muro di sostegno con ninfeo, 1932 (Roma, Museo di Roma, Gabinetto delle Stampe)
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
05/10/2022
Didactique pour tous
20220720
1011233
M. BAROSSO, «Durante i lavori per Via dell’Impero. Dal taglio della Velia si scopre in fondo il Colosseo», matita e acquerello su carta (14-15 maggio 1932). Roma, Museo di Roma, Gabinetto delle Stampe
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
20/07/2022
Didactique pour tous
20220713
1011232
O. FERRETTI,Villa Rivaldi. Muro di sostegno con ninfeo, 1932 (Roma, Museo di Roma, Gabinetto delle Stampe)
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
13/07/2022
Didactique pour tous
20220706
1011231
Affresco con figura femminile, forse una menade, dalla domus di Villa Rivaldi (foto Antiquarium, Sovrintendenza Capitolina)
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
06/07/2022
Didactique pour tous
20220505
1010767
Frontespizio del giornale dei lavori di scavo del Governatorato presso il Foro di Nerva
Mercati di Traiano Museo dei Fori Imperiali
05/05/2022
Didactique pour tous
20220414
1010546
Pasqua nei Musei
Musei in Comune
14/04 - 18/04/2022
Evento